Célébrer le mois de l’Histoire des Noirs grâce à la littérature jeunesse



Chaque année, durant le mois de février en Amérique du Nord, on célèbre l’Histoire des Noirs. Spectacles, discussions, films et interventions sont proposées afin de mieux comprendre et de mieux se rappeler les pans de l’histoire de ces populations qui ont participé au développement et aux avancées sociétales des États-Unis et du Canada.

Présentation pour bien commencer

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je vais vous citer quelques passages du site du gouvernement du Canada à propos de l’Histoire des Noirs au Canada : « Le rôle des Noirs au Canada n’a pas toujours été perçu comme un élément crucial de l’histoire du Canada. Il est très peu fait mention que certains loyalistes qui sont venus s’établir dans les Maritimes après la Révolution américaine étaient noirs, ou encore des nombreux sacrifices que les soldats Canadiens noirs ont faits en temps de guerre, depuis l’époque de la guerre de 1812. »
« Peu de Canadiens savent que des Africains sont devenus des esclaves sur le territoire qui constitue aujourd’hui le Canada, ou comment ceux qui ont lutté contre l’esclavage ont aidé à jeter les bases de la société canadienne diversifiée et inclusive. » Extraits du Gouvernement du Canada sur le patrimoine canadien

Quelques exemples en littérature jeunesse

Afin de souligner ce mois à notre façon, je vous propose quelques livres en littérature jeunesse dont le personnage principal est noir. La littérature jeunesse a encore beaucoup de travail à faire en terme de représentation de diversité culturelle, mais force et de constater que ces dernières années les choses s’améliorent. Pour certains livres, je vous en avais parlé sur le blogue, je vous renverrais directement sur ma précédente critique.

*Le petit garçon qui venait de la Jamaïque par Devon et Pearlene Clunis et illustré par Emily Cambell aux éditions des Plaines

Conseillé pour les 6 ans et +, je n’ai eu aucun mal à lire cette histoire à Ulysse qui avait 4 ans à l’époque. On raconte l’histoire du premier noir devenu policier au Canada. Le texte est clair et direct et s’adresse parfaitement aux plus jeunes qui se cherchent des modèles ou des histoires inspirantes de persévérance et de réussite.
Je ne connaissais pas du tout cette maison d’édition canadienne qui met en avant le multiculturalisme du Canada et ses peuples autochtones. Je vous encourage à aller faire un tour sur leur catalogue si cela vous intéresse!

*Nos boucles au naturel par Matthew A. Cherry et illustré par Vashti Harrison aux éditions Scholastic

Ce livre souple est une véritable ode aux cheveux! Cerise sur le sundae, l’histoire se développe (ou se voit avant, c’est comme vous le désirez) par un court-métrage gagnant d’un Oscar il y a quelques jours. (Hair love)
En plus de mettre en scène une famille noire, le livre traite également de la relation aimante père-fille. Ce papa qui doit pour un temps d’occuper de la maison et de sa fille Zuri, se lance dans la difficile tâche de la coiffer de la plus jolie des manières pour la toute première fois. Ce livre et drôle et très attachant qui célèbre toute la diversité des coiffes. Zuri, petite fille au dynamisme contagieux est très fière de ses cheveux et ce message positif apporte un nouveau souffle à la discrimination que les personnes noires peuvent avoir face à leurs cheveux.


*Voici Willie O’Ree par Élizabeth MacLeod et illustré par Mike Deas aux éditions Scholastic

Dans la même veine que Voici Viola Desmond que je vous avais présenté en 2018, on découvre le célèbre joueur de hockey Willie O’Ree, premier joueur noir canadien à intégrer la LNH en 1958.
Un livre qui plaira forcément aux fans de hockeys ou de sport et qui nous en apprendra un peu plus sur les discriminations qui se passe dans le milieu sportif. Une histoire vraie qui mérite d’être connue car la détermination de Willie O’Ree est incroyable. Je ne veux pas trop vous en dévoiler plus mais sa vie mérite d’être connue! Surtout qu’il continue encore d’inspirer les jeunes hockeyeurs.


*La journée de Maya par Martine Latulippe et illustré par Fabrice Boulanger aux éditions Québec-Amérique

Voici le tome 2 qui met en vedette la petite Maya et sa famille qui vivent sur une île. Cette histoire s’adresse aux 3 ans et plus et dévoile au fil des pages les activités et le quotidien de Maya. Du lever au coucher, les enfants suivent ainsi les moments marquants qui ponctuent la journée. Une chouette histoire pour introduire le temps qui passe et la routine chez les petits. Le premier tome était consacré aux chiffres avec Les chiffres de Maya.

I have a dream : 52 icônes noires qui ont marqué l’Histoire par Jamia Wilson et illustré par Andrea Pippins au éditions Petit homme

Sortie en 2018, cet ouvrage qui se présente un peu comme une grande encyclopédie nous entraine dans la biographie de fabuleuses personnes qui ont permis par leurs actions, leurs écrits ou leur art, à contribuer à travers le monde au développement des cultures noires. Ces personnalités d’hier et d’aujourd’hui sont présentées aux enfants de manière ludique et les illustrations sont très colorées et joyeuses. D’après les auteures (p.3), tous les enfants méritent de se voir représentés de façon positive dans les histoires.



Je retiens qu’en cherchant un peu, il existe de plus en plus d’histoires qui mettent en avant des personnages noirs positifs et attachants. N’hésitez pas à fouiller dans les librairies indépendantes ou dans vos bibliothèques. Il n’y a pas que des livres biographiques qui existent sur le sujet!

Psssst : On a aussi parlé du Collectionneur de mots et de Magic Charly pour les plus vieux, précédemment.

Références :


*Merci aux éditeurs pour l'envoi de ces livres. Notre opinion est personnelle et n'engage personne d'autre.

Commentaires

jzrzp2egq7 a dit…
These are set to be awarded on a rolling foundation, with operators probably going stay as early as November or December this year. All in all, Bitstarz is as near the gold commonplace for a casino sport library as you are likely to to|prone to} get. This is by far and away the smallest amount of banking tools available out of any casino on our list. You start off in dialog with a bot, however you may be put via to human help pretty quickly with out having to leap via too many hoops. You can also contact them via email, though there would not appear to be an possibility for telephone help. Punt's design is barely unusual, which results in|which finally ends 온라인 카지노 up in} some awkward shopping experiences at times.

Articles les plus consultés