Nos 9 ans au Québec




Voilà maintenant 9 ans que nous vivons au Québec, plus précisément à Montréal… 9 ans de découvertes, de hauts et de bas. 9 ans pour appréhender une culture c’est déjà bien, mais parfois pas assez…

Il y a quelques jours encore nous réagissions petit mari et moi sur un sujet d’actualité en France…et nous nous sommes surpris à nous rendre compte que nous étions beaucoup plus imprégnés par nos habitudes québécoises que nous ne le pensions…
C’est donc ainsi que cela se produit? L’imprégnation d’une culture? D’un mode de vie? Sans que l’on s’en rende compte, cela nous tombe dessus et on est soudain devenu un autre…
Malgré cette constatation, je pense que nous restons nous-mêmes évidemment. Nous sommes amenés à vivre encore des tas de petits chocs culturels. Parfois certains sont insignifiants mais me touchent malgré tout. 

Il y a quelques mois, une célèbre émission pour enfants des années 80 a refait surface à la télévision québécoise. Un style évidemment plus jeune, plus au goût du jour. Tout mon entourage québécois s’est mis à parler de cela. Sur Facebook, Instagram ou au bureau, tous racontaient leurs souvenirs d’enfance. Je pouvais comprendre, car j’imagine mes discussions avec mes amis français si une telle émission revenait en force (un petit Club Dorothée ou Marmaillages* pour les réunionnais de mon cœur). On en rigolerait, on voudrait montrer ça à nos enfants (bon ok pour nous c’est déjà fait ;) )… Alors, quand ce phénomène est revenu au Québec, j’ai voulu moi aussi leur faire découvrir Passe-partout… mais en fait ils n’ont absolument pas du tout accroché. Mes références étaient décidément ailleurs et je me suis rendue compte que pour mes enfants c’était la même chose. 

Je l’ai déjà dit et je le répète, l’immigration que nous avions choisie voilà plus de 10 ans n’a plus rien à voir avec ce que nous vivons au quotidien. On a évolué, le Monde avec. Nous avons maintenant d’autres objectifs, même s’ils ne sont pas encore clairs et définitifs, c’est ce qui nous permet de nous raccrocher à notre vie ici… Mais… 3 ans sans voir ma sœur, mon frère et mon père, je trouve cela dur. Surtout que cela risque de se transformer en 4 ans d’absence. Mon frère et ma sœur sont encore jeunes mais hélas peu causants… j’ai donc l’impression de rater beaucoup de complicités et d’échanges. Quant au reste de ma famille, la vie avance, les uns vieillissent pendant que les autres grandissent. Le lot de tous les immigrés éloignés de leur famille.

9 ans de vie montréalaise nous ont aussi permis de savoir ce que l’on veut et ce que l’on ne veut plus pour notre futur. Je trouve cela encourageant, car j’ai personnellement quitté un milieu qui ne me convenait plus car j’avais l’impression de ne plus respirer. De ne pas pouvoir m’y exprimer librement (allo les penseurs libres…). 

Alors voilà 9 ans après, nous sommes encore en apprentissage, en évaluation, en questionnements. J’ai l’impression que cela durera encore un bout. Alors pour moi qui criais sur tous les toits qu’au bout de 2 ans on peut savoir si oui ou non on aimera notre vie ici, j’ai revu ma copie et je me suis adaptée.

Teaser

9 ans de vie au Québec c’est vraiment un beau parcours. C’est aussi un moment qui nous fait dire que notre demande de citoyenneté va enfin être déposée (youhou!). Je suis heureuse que nous fassions ce chemin là, mais nous le faisons surtout pour Océane. Personnellement, cela ne m’aurait pas du tout dérangé de rester sous le statut de résidente permanente, mais on se rend compte que nous ne lui faciliterons pas la tâche si elle n’a pas ce « sésame » en poche pour son avenir.
Que nous restions ou pas pour 9 autres années (ou plus), les démarches ont enfin débuté. 



*Je vous laisse naviguer sur les moteurs de recherche pour découvrir ou redécouvrir ces pépites de mon enfance :)

Commentaires

Yasmine a dit…
Elle est belle ton histoire, et surtout raconter d'une manière touchante. J'imagine à quel point point c'est dur parfois d'être loin de sa famille, et dd ne pas pouvoir partagé certains souvenirs. Mais vous a l'air d'être une belle famille et c'est ce qui compte.
M.C.O a dit…
Merci Yasmine pour ces bons mots!
Yasmine a dit…
Je t'en prie, 😊
Unknown a dit…
Bonjour ! Merci pour cette belle histoire qui est la tienne.
Puis je te demander quel est ton travail ici à Québec ?
As tu trouvé ton travail avant de partir ou une fois sur place?
Merci.
Amy
M.C.O a dit…
Bonjour Amy,
Nous sommes arrivés il y a 9 ans sans emploi avec seulement le visa de résidence. J'ai écris de nombreux bilan durant ces années. Je pense qu'avec le moteur de recherche du blogue en tapant bilan tu pourras en retrouver quelques uns.
Je travaille depuis 7 ans bientôt dans une université dans le secteur administratif.
Anonyme a dit…
9 ans au Québec et mettre une feuille d'érable canadien pour illustrer, effectivement, faut encore creuser quelques années...
Anonyme a dit…
Après 33 ans à Québec, je me questionne finalement plus aujourd’hui qu’il y a 20 ans... j’attends la retraite pour passer mes hivers en Europe !
Je crois que c’est rarement tout blanc ou tout noir, mais qu’on passe toujours par des phases de joies, de certitudes et de nostalgie, de questionnements et de culpabilité... le lot des immigrés!

Articles les plus consultés